Compostage

Contenu de la page : Compostage

Grâce au compost, vous pouvez diminuer considérablement la quantité de vos déchets ménagers et participer à l’amélioration de l’environnement.

En effet, tout propriétaire de jardin peut pratiquer le compostage individuel, et ainsi diminuer d’environ 30 % le poids (50 % du volume) de ses déchets ménagers (bac gris), en récupérant épluchures de légumes, légumes avariés, tontes d’herbe, plantes arrachées, petites branches… Stockés, en tas ou dans un composteur, les déchets fermentescibles produisent un compost de qualité au bout de 8 à 12 mois. Ce compost représente un amendement organique naturel comparable à du « terreau ».

Comment faire du compost ?

Le compost peut être fait :

  • « en tas » (à l’air libre) ;
  • en construisant son propre « composteur » : quelques planches délimitant une surface de 1 m2 sur 50 cm de hauteur suffisent ;
  • dans un composteur manufacturé. Un grand nombre de modèles existe : en bois, en plastique, avec ou sans couvercle…

Le secret du bon compost réside dans l’équilibre entre déchets plutôt carbonés et azotés, humides et secs, grossièrement broyée ou fins. La bonne dose ? un peu de tout sans excès !

Côté carbonés : les branches de taille, la paille, l’écorce, les copeaux de bois, la sciure, les feuilles mortes herbes sèches cartons et papiers (sans encre), mouchoirs ou essuie–tout en papier.

Côté azotés  : bienvenue aux déchets de cuisine, épluchures, coquilles d’œufs, restes de pain, croûte de fromage, marc de café avec filtre, pousses vertes, fleurs fanées, mauvaises herbes, tontes de gazon en petite quantité et préalablement séchées car elles ont tendance à tout brûler.

En revanche, éviter les déchets de viande et poisson, le bois traité, les litières d’animaux, les végétaux malades ou en graines.

Choix du composteur :

Le choix du composteur repose principalement sur :

  • sa taille : elle doit être adaptée au volume de déchets à composter, ce qui dépend de vos habitudes alimentaires, de la surface de votre jardin, de la présence d’un potager... Il faut compter environ 1 litre par m2 d’espace vert.
  • sa facilité d’utilisation : le composteur doit disposer d’ouvertures faciles pour introduire les déchets (couvercle rabattable) et sortir le compost mûr (porte ou panneau amovible). Le composteur doit être sans fond, car les déchets doivent être au contact du sol.
  • Il est fortement conseillé de privilégier la marque NF-Environnement "composteurs individuels de jardin’" qui apporte des garanties sur la qualité du matériel.

Guide du Grand Lyon : comment faire un bon compost ?